Les FODMAPs: première partie

 

Les FODMAPs … de si petites molécules mais qui provoquent de si grands désordres et par la même occasion tant de douleurs!!! En bon français du commun non scientifique, ce sont des sucres et des semblant de sucres qui fermentent facilement (comme on fabrique de la bière ^^) dans notre intestin grâce à toutes nos petites bactéries qui y habitent…

Voici une petite vidéo qui va vous expliquer un peu comment ça marche… https://www.youtube.com/watch?v=xq2…#

Donc ces aliments vont être digérés, coupés en toutes petites molécules; ce sont les nutriments. Certaines vont passer dans le sang pour aller alimenter vos cellules mais d’autres, trop grosses ou indésirables ou encore, les cellules de vos intestins étant malades ne pourront les laisser passer, vont rester dans vos intestins et servir de nourriture à votre flore bactérienne qui va produire beaucoup gaz car comme nous, elles respirent ces bactéries! Donc gonflements, ballonnements, gargouillis,…
Une toute nouvelle étude vient de sortir sur les FODMAP dans la revue scientifique Gut (« Gut » signifie « intestins ») au sujet des mécanismes d’action du régime pauvre en FODMAP.
En effet, il est déjà bien établi au niveau scientifique que le régime pauvre en FODMAP agisse sur :
  • la fermentation des bactéries du microbiote et donc sur la production de gaz et d’acides gras à chaines courtes ce qui agit sur le ballonnements, les gaz et les inconforts
  • la sécrétion et réabsorption d’eau dans le colon ce qui agit sur le transit
  • la composition de la flore : on savait que ce régime diminue le nombre de bifidobactéries – qui contribue à l’équilibre de la flore – d’où je vous rappelle la grande importance de réélargir ce régime assez rapidement en fonction de vos tolérances
Cette étude apporte 2 compléments d’informations. Le régime pauvre en FODMAP:
  1. diminue la production d’histamine, une molécule sécrétée par les cellules immunitaires – ce qui pourrait expliquer que ce régime puisse avoir des effets sur les micro-inflammations typiques de ceux qui souffrent du syndrome de l’intestin irritable et sur des symptômes autres que digestifs comme la fatigue chronique (pour rappel 2/3 des personnes ayant suivi ce régime remarque une réduction de la fatigue)
  2. augmente la richesse et variété de certaines actinobactéries – ce qui confirmerait l’amélioration grandissante des symptômes au cours des 4 semaines recommandées
…mais bien sûr, tout cela reste à creuser !
DANS QUELS ALIMENTS LES TROUVER?
  1. Les aliments industriels sous forme d’additifs divers: dextrose, maltitol, xylitol, sorbitol, dextrine, liant protéique, amidon, sirop de glucose, glucose, E411, E14**, malto-dextrine (ah! celui-là il est partout!), levure(s) (à éviter: elle sont élevées sur du blé…), protéines animales (proviennent du lait), caséine, lactosérum, sirop de glucose-fructose, les “sucrettes”, édulcorants,… . Si ces dénomination ne sont pas suivies de leur origine c’est qu’elle viennent du blé…Exemple: dextrine de maïs , là ça passe
  2. Les aliments bruts à éviter

La diète en cas de troubles sévères

Elle de déroule en 3 parties :
  1. La diète totale: on élimine TOUS les FODMAP de l’alimentation pendant 4 à 6 semaines voire 8 semaines ; en fait jusqu’à la disparition des douleurs ou une stagnation de l’état
  2. La réintroduction progressive des aliments contenant les maudits FODMAP… Vous surveillez l’apparition des des symptômes et notez la dose à la quelle ils apparaissent afin de ne pas atteindre cette dose la prochaine fois (on n’est pas masochiste)
  3. La phase de stabilisation: vous retrouvez une alimentation équilibrée la plus “normale” possible avec toutes les données récupérées sachant que de toutes manières vous allez dire adieu au blé et à ses dérivés ainsi qu’au lait la plupart du temps… Il ne faut pas non plus se voiler la face…
Privilégiez toujours les aliments buts, non industriels, la nature fait bien les choses… Vous pouvez avoir quelques carences alors insistez sur les amandes (riches en calcium), les poisson gras genre saumon (riche en vitamine D), les matières grasses riches en oméga 3 et 6, ou vous supplémenter avec des compléments aliments alimentaires types “Supradyn Intensia” (ce que m’a prescrit mon médecin).
Voilà pour le plus urgent… La prochaine fois je ferais un article sur l’équilibre alimentaire et comment intégrer cette diète dans une alimentation équilibré.
Voici une vidéo simple qui explique bien le régime FODMAPs:
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s