Les médecins avaient tort sur le gluten

mardi 29 septembre 2015 – par Jean-Marc Dupuis

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/les-medecins-avaient-tort-sur-le-gluten/#moz

Jusqu’à présent, la plupart des médecins conventionnels affirment à leurs patients que la sensibilité au gluten n’existe pas.

Selon eux,

soit les patients ont la « vraie » maladie cœliaque : à la moindre molécule de gluten, leur intestin s’enflamme, les villosités intestinales sont ravagées (les villosités sont les replis de l’intestin qui permettent l’absorption des nutriments) ;
soit leur problème de gluten est imaginaire.
Les patients jurent qu’ils souffrent de ballonnements, de maux à l’estomac, de diarrhée, de fatigue, de démangeaisons et d’autres symptômes quand ils mangent des produits contenant du gluten.

Il se trouve que ce sont les patients qui avaient raison.

Une nouvelle étude montre que les symptômes des intolérants au gluten n’étaient pas imaginaires.

Des chercheurs au Centre médical de l’université de Columbia ont révélé que vous n’avez pas besoin de souffrir de maladie cœliaque pour éprouver une réaction immunitaire sévère dans tout votre organisme, lorsque vous mangez des produits à base de blé.

« Maladie cœliaque » contre « sensibilité au gluten »

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune.

Lorsque la personne mange du gluten, une protéine qui se trouve dans le seigle, l’avoine, le blé et l’orge, elle éprouve des problèmes digestifs, ainsi que des problèmes articulaires, des évanouissements, de l’eczéma, une baisse de moral pouvant aller jusqu’à la dépression et, sur le long terme, une perte osseuse, une baisse de la fertilité, des cancers du tube digestif et l’apparition d’autres maladies auto-immunes (thyroïdite de Hashimoto, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis, etc.). Ces symptômes peuvent être très variés et très difficiles à relier à l’ingestion de gluten. De fait, les trois quarts des malades ne sont pas correctement diagnostiqués.

La sensibilité au gluten a des symptômes moins évidents. Ils peuvent inclure des ballonnements, de la fatigue, de la diarrhée. Au moins 600 000 personnes en France (1 % de la population) en souffrent.

Enfin, la preuve

Cette nouvelle étude a été publiée dans la revue médicale British Medical Journal « Gut », consacrée aux problèmes digestifs.

Elle montre que les personnes souffrant d’une sensibilité au gluten connaissent une inflammation systémique mesurable lorsqu’elles mangent des céréales contenant du gluten.

Leurs marqueurs sanguins d’inflammation montent. Les tests ont montré que leur système immunitaire combat le gluten qu’elles mangent.

Le Dr Peter Green, directeur du centre pour la maladie cœliaque à l’université de Columbia explique :

« Notre étude montre que les symptômes rapportés par les personnes souffrant de ce problème ne sont pas imaginaires, comme il a été suggéré. Elle démontre qu’il y a une base biologique à ces symptômes. »
La solution devrait être simple : faites un régime sans gluten !

Mais manger sans gluten n’est pas si simple qu’il y paraît.

Les aliments sans gluten qui détruisent votre santé

Certains aliments étiquetés sans gluten ne le sont pas.

Des études montrent qu’environ 30 % des aliments industriels étiquetés sans gluten en contiennent encore.

Par ailleurs, les aliments industriels sans gluten sont remplis d’autres ingrédients mauvais pour la santé, exactement comme leurs homologues avec gluten.

Voici les pires coupables :

Les glucides bas de gamme : ils incluent les aliments à base de farine de riz, farine de pomme de terre, amidon de maïs et de tapioca. Ils font augmenter le taux de sucre sanguin plus vite que le sucre et que le pain blanc. Les aliments sans gluten faits à partir de ces ingrédients fragilisent la paroi intestinale (déjà fragile quand on est malade !), provoquent des baisses d’énergie et augmentent le risque de diabète ;
Les sucres ajoutés : lorsqu’ils suppriment le gluten, les industriels de l’agroalimentaire compensent souvent en ajoutant des sucres raffinés. Ils augmentent eux aussi l’inflammation dans le corps, et font bien sûr monter le taux de sucre sanguin ;
Le soja : beaucoup d’aliments « santé » sans gluten sont à base de soja. Mais il faut faire très attention à la façon dont vous choisissez votre soja. Plus de 93 % du soja produit au niveau mondial est OGM. Les OGMs provoquent des allergies et peuvent être toxiques. Il est en général produit à grand renfort de glyphosate (Roundup) qui se bioaccumule dans l’organisme ;
Fausses céréales : beaucoup de pâtes sans gluten sont fabriquées avec de « fausses céréales » comme le quinoa et l’amarante. Souvent présentées comme les aliments bio « miracles », ces graines sont malheureusement riches en saponines qui peuvent aussi provoquer des inflammations de l’intestin.
Éviter ces pièges est un bon début. Mais vous devez aussi faire certaines choses importantes pour soigner votre intestin. …/…

capture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s