Noisettines

A mi-chemin entre le financier et le moelleux aux noisettes, voici les noisettines que je vais cacher pour qu’il m’en reste demain^^

 

Ingrédients:

120g Poudre de noisettes
90g Farine mix
150g d’huile de coco
220g Sucre
6 Blancs d’œufs

 

Préparation:

Préchauffer votre four à 180°C dès le début car cela va très vite!

Mélanger les ingrédient secs en premier.

Ajouter le blancs d’oeufs; fouetter énergiquement.

Ajouter l’huile de coco fondue.

Remplir des moules à muffins et enfourner  20mn selon la puissance du four.

 

Voilà, c’est prêt ^^

IMG_20170515_200239

Publicités

Cookies cranberry-noisettes

Ce soir comme une envie de …. COOKIES!!!! Alors hop! hop! hop! Dans la cuisine et 30 mn plus tard: TADaaaAM!!!!

Ingrédients pour 20 pièces:

  • 100g de cranberry
  • 100g de poudre de noisettes (grillées c’est encore meilleur ^^)
  • 1 c à c de levure
  • 1/2 c à c de sel
  • 150g de farine mix
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 œuf
  • 80g de sucre
  • 80g de beurre ghee (beurre clarifié: c’est sans lactose)

 

Préparation:

Préchauffer votre four à 180°C.

Mélanger tous les ingrédients secs de manière homogène.

Ajouter le beurre fondu, les baies et les œufs.

Sur une plaque chemisée, faire de petits tas assez épais sans les lisser (pour leur laisser du croustillant).

Enfourner 15mn à 180°C.

DégusteZ!!!!! Miam! Miam! Miam! … C’est bon mais c’est chaud!…

 

IMG_20170316_192651

 

Muffins poire – crumble

Un délice, j’en n’avais pas fais assez  pour mes gourmands!!!

Ingrédients :
Pour la pâte :
• 2 gros oeufs
• 90 g de farine de riz
• 35 g de poudre d’amande (si vous n’en avez pas, remplacez par 35g de farine de riz)
• 90 g de sucre
• 125 g de margarine végétale
• 5 c.s de lait de riz
• 1 c.c de levure chimique sans gluten (bicarbonate est bien aussi)
• 2 poires
Pour le crumble :
• 24 g de farine de riz
• 20 g de margarine végétale
• 20 g de poudre d’amande
• 20 g de sucre en poudre ou cassonade (j’ai utilisé du rapadura: très bien ^^)
Instructions :
Avant de commencer cette recette il vous faut sortir la margarine du réfrigérateur afin que celui-ci soit à température ambiante et donc molle. (Vous pouvez également utiliser une fourchette pour le ramollir et lui donner la consistance d’une pommade)
1. Préchauffez votre four à 180°C (termostat 6)
2. Mélangez la farine, la poudre d’amande et la levure.
3. Ajoutez la margarine à température ambiante. Incorporez-là à l’aide d’une fourchette (ou encore mieux : une spatule) en l’écrasant contre la farine.
4. Ajoutez ensuite le sucre puis un œuf. Mélangez à l’aide d’un fouet puis ajoutez le deuxième œuf.
5. Ajoutez enfin le lait et remuez à l’aide d’un fouet.
6. Épluchez les poires et coupez-les en petits dés (environ 1cm). Ajoutez-les à la pâte et mélangez délicatement.
7. Versez la préparation aux 2/3 des cassettes à cupcake (vérifier qu’elles peuvent passer au four!) et mettez les dans des moules à cupcake en silicone.
8. Dans un bol/saladier :
1. Coupez la margarine en morceaux et ajoutez la farine de riz, le sucre et la poudre d’amande.
2. Travaillez avec le bout des doigts afin d’obtenir un effet sablé (comme de grosses miettes).
3. Déposez le crumble sur les muffins. Vous pouvez saupoudrer de sucre en poudre ou de la cassonade pour un effet encore plus caramélisé.
9. Enfournez à 180° C pour 21 minutes.

Photo de Contre la douleur  par l'alimentation sans gluten ni FODMAPs - lactose.

Pourquoi et par quoi remplacer le lait de vache ?

J’ai trouvé et article très intéressant; malheureusement, je ne me souviens plus de la source… Si quelqu’un passe devant ce sera avec plaisir que je modifierai ce post ^^
Nous avons baigné, depuis notre plus jeune âge, dans les produits laitiers et le lait de vache. Tous, nous avons entendu le slogan “Mangez 3 produits laitiers par jour pour des os solides“. On nous a presque forcé à consommer du lait, des yaourts, du fromage blanc… De nombreux nutritionnistes sont à l’origine de ce message publicitaire, financé par les grands groupes que nous connaissons tous ! Fini le mensonge, arrêtez dès à présent de vous intoxiquer. Mais alors, pourquoi et par quoi remplacer le lait ? Je tiens à préciser que je parle ici du lait de vache et des produits fabriqués à partir de celui-ci.

Le lactose pollue nos intestins !

Avant de vous expliquer mes propos, je tiens à vous parler d’une première chose. L’homme fait partie des mammifères. Et dans cette grande famille, aucun animal ne consomme de lait après sevrage. Bizarre tout de même. En plus le lait de notre maman est bien différent du lait de vache, qui n’est donc pas du tout adapté à nos besoins. Oui, le lait de vache est riche en calcium car il fait grandir et grossir très vite le veau.  Mais l’humain ne peut pas assimiler tout ce calcium !

Le lactose, un glucide contenu en abondance dans le lait, est la principale molécule incriminée. Pour bien le digérer, il faut posséder une enzyme appelée lactase, dont les mammifères disposent à la naissance. Chez tous les mammifères terrestres, la production de lactase cesse presque complètement après le sevrage. Voilà pourquoi, l’intolérance au lactose peut être généralisée à un grand nombre de la population. Si on en croit les derniers chiffres, 70 à 80% de la population mondiale serait intolérante ! Quand connait l’importance de la santé de nos intestins et son lien avec le cerveau, cela fait réfléchir !

Une liste de mauvais effets longue comme le bras !

J’ai tenu à vous répertorier les mauvais effets, avérés par les études scientifiques, qu’entraîne une consommation excessive de produits laitiers :

♦ Trop de cholestérol et d’acides gras saturés, qui vont grimper le cholestérol sanguin.

Trop de protéines, l’organisme ne peut pas toutes les utiliser. Il doit, pour les éliminer, puiser dans le calcium stocké. Les produits laitiers favorisent donc l’ostéoporose ! La caséine (qui correspond à 80% des protéines du lait) est une colle toxique pour l’organisme. Elle est même utilisée pour coller les meubles.

♦ La caséine produit une réaction immunitaire dans votre corps. Des anticorps sont produits pour la neutraliser, accompagnés d’une réaction inflammatoire responsable de tout un tas de troubles : maux de tête, sinusite, fatigue chronique, ballonnement, tendinite, douleurs musculaires et articulaires, arthrose, arthrite…

♦ Le lait de vache est également très riche en hormones de croissance et antibiotiques pour permettre au veau de grandir de façon spectaculaire et rapide. Conséquence pour nous, un lien avec l’apparition à long terme de certains cancers : prostate, pancréas, sein, organes génitaux… Les antibiotiques détruisent notre flore intestinale, contribuant encore plus aux troubles inflammatoires cités précédemment.

♦ Risque de développer un diabète de type 1 chez les enfants consommant trop de produits laitiers. Les anticorps produits par notre corps s’attaqueraient à notre pancréas et provoqueraient une diminution de la production d’insuline. C’est une hypothèse émise en 2010 par l’université d’Helsinki, et qui est testée dans plusieurs études à grande échelle dont les résultats sont prévus pour 2017.

Lait et maladie

Mais alors, par quoi remplacer le lait ?

Vous n’y êtes pour rien, on vous a simplement menti depuis des années, pour enrichir l’industrie laitière. Une industrie tellement lucrative, que certains nutritionnistes bien rémunérés par celle-ci, n’ont pas hésité à nous marteler des bienfaits des produits laitiers tous plus faux les uns que les autres. Si vous vous demandez par quoi remplacer le lait, je vous expose des pistes ici :

♦ Pour remplacer le lait de vache, rien de tel que du lait d’amande, de riz, de soja… Vous avez désormais le choix, vous trouverez forcément un produit à votre convenance.

♦ Pour cuisiner, remplacez votre crème fraîche liquide par du lait de coco et du “soja cuisine”.

♦ Comme moi vous êtes fan de fromage : privilégiez le fromage au lait de brebis (nos amis basques seront ravis) , ou encore celui de chèvre.

♦ Vos yaourts peuvent aussi être aisément remplacés par des yaourts soja, au lait de brebis…

 

Si vous voulez approfondir le sujet, je vous conseille vivement la lecture du livre de Thierry Souccar “Lait, mensonge et propagande”. Mais soyez rassuré, sans produit laitier, et en adoptant une alimentation saine contenant assez de légumes et de fruits au quotidien, votre taux de calcium se portera comme un charme ! J’ai recommandé à bon nombre de mes patients de stopper totalement les produits laitiers durant 15 jours pour tester lorsqu’ils ne sont pas convaincus. Vous avez raison de ne pas prendre cela pour parole d’évangile. Maintenant que vous savez par quoi remplacer le lait de vache, à vous tester. N’hésitez pas à me faire part de votre ressenti !

Gâteau de polenta aux framboises

Recette inspirée  de Laury Labussière

Ingrédients / pour 8 personnes

Gâteau :
  • 130 g de margarine 100% végétale ou ghee
  • 2 œufs + 1 blanc
  • 140 g de sucre glace
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 120 g de poudre d’amande
  • 50 g de polenta fine
  • 150 g de framboises
  • Extrait d’amande amère
  • 1cc sel
  • 1 sachet de levure sans gluten (ou 10g de bicarbonate)
Glaçage :
  • 3 grosse cuillères à soupe de fondant blanc sans gluten
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron

 

Préparation:

1- Faire fondre la graisse dans une petite casserole ou au micro-ondes puis réservez.
2- Fouetter légèrement les œufs et l’extrait d’amande amère.
3- Tamiser ensemble la polenta fine, le sucre glace, la poudre d’amande, le sucre vanillé et la levure puis ajoutez le tout au mélange d’œuf et de sucre. Fouetter à pleine vitesse jusqu’à complète incorporation.
4- Enfin, ajouter progressivement la graisse fondue en continuant de fouetter jusqu’à obtention d’une pâte bien homogène.
5- Incorporer délicatement les framboises et mélangez à l’aide d’une spatule.
6- Graisser et fariner le moule de votre choix.
7- Enfourner pendant environ 40 min à 170°C. Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. Attendez quelques minutes avant de le démouler et saupoudrez de sucre glace.
Capture

A propos

     Ce site est un blog personnel ayant pour but l’aide à des personnes souffrant des symptômes douloureux dont l’origine n’est pas mécaniquement décelée mais de manifestations souvent intestinales. De nombreuses maladies neuropathiques, auto-immunes, troubles du comportement,… peuvent être soulagées par cette modification alimentaire. Il ne s’agit en aucun cas d’un diagnostique médical mais les recherches scientifiques récentes vont dans ce sens. Je vous recommande vivement de tester cette modification alimentaire sur 3 ou 4 semaines si vous souffrez de douleurs diffuses et/ou de douleurs aiguës (la fatigue liée à ces maladies est inévitable mais s’éliminera certainement plus tard avec la réappropriation et le stockage des nutriments nécessaires à un bon fonctionnement de l’organisme) et, le dans le cas d’une amélioration de votre état, d’en discuter avec un praticien ouvert à ce type de « traitement » qui ciblera et affinera vos besoins en compléments alimentaires le cas échéant.N’hésitez pas à discuter non plus avec lui de cette méthode afin qu’il puisse s’informer sur les méthodes similaires efficaces. Parlez en autour de vous, beaucoup de personnes sont concernées et ignorent qu’il y a une solution à leurs soucis.
Enfin, je rappelle bien que cette méthode ne guérie pas la maladie mais peut soulager les douleurs inhérentes à cet état.