Entremet façon Mojito

Pour les fêtes ou pour une occasion spéciale, voici un dessert qui surprendra chacun d’entre vous sans être un chef pâtissier!

Avec l’aide de pixellescuisinent.com

Ingrédients:

Biscuits amandes
50 g de sucre glace
50 g de poudre d’amandes
12 g de farine mix sans gluten
65 g d’œuf entier
42 g de blanc d’œuf
7 g de sucre semoule

Croustillant 

70 g d’amandes entières
10 g de sucre glace
5 g de margarine St Hubert bio
45 g de chocolat blanc
1 g de fleur de sel
25 g de gaufrettes  croustillantes Allergo sans gluten et sans lactose
1 gousse de vanille

Gelée Mojito
3 feuilles de gélatine
10 g de sucre
25 cl de mojito
1 pomme granny smith
10 feuilles de menthe

ou

1 bouteille de préparation Mojito (moi Auchan) + 10 feuille de menthe + 3 feuilles de gélatine

Mousse chocolat blanc
410 g de crème de soya liquide et Chantibio
120 g de chocolat blanc
2 feuilles de gélatine
jus de 5 citrons vert

Glaçage miroir
150 g de chocolat blanc
150 g de sucre glace
150 g de sucre
75 g d’eau
10 g de gélatine
100 g de crème de soja
colorant alimentaire vert

Fabrication:

Réaliser la gelée 

Plonger la gélatine dans un grand volume d’eau froide.

Faire tiédir un peu d’eau avec du sucre. Lorsque le sucre est dissout, retirer du feu et ajouter le gélatine essorée. Mélanger puis ajouter le mojito. Détailler la pomme épluchée et épépinée en brunoise. Hacher la menthe. Couler la gelée dans un moule souple de 20cm de diamètre et faire prendre au congélateur.

Réaliser le biscuit croustillant

Mixer grossièrement les amandes et le sucre glace au robot.

Au bain-marie faire fondre le chocolat blanc et la margarine. Dans le batteur à l’aide de la feuille mélanger l’ensemble des ingrédients. Étaler le tout entre deux feuilles de papier cuisson et faire prendre au frais.

Une fois pris, détailler un rond de 18cm de diamètre. Conserver au frais.

Réaliser le biscuit amandes

Préchauffer le four à 180°C. Fouetter quelques minutes le sucre glace, la poudre d’amandes, la farine et les œufs. Monter les blancs en neige avec le sucre et incorporer délicatement au mélange précédent.

Couler la pâte dans le cercle à pâtisserie préalablement déposé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou silpat et enfourner 10 minutes à 180°C. Laisser refroidir avant de décoller le biscuit du cercle à l’aide d’un couteau fin. Avec un cercle détailler un rond de biscuit de 18 cm.

Nettoyer le cercle puis le déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ( chemiser de rodhoïd serait un plus). Déposer au centre du cercle le biscuit aux amandes ainsi que le croustillant.

Réaliser la mousse

Tremper la gélatine dans l’eau froide pendant 10 minutes.

Réaliser une ganache : faire bouillir 110 g de crème végétale liquide. Verser en plusieurs fois la crème sur le chocolat et émulsionner jusqu’à ce que le chocolat soit parfaitement fondu.

Essorer la gélatine et l’ajouter au chocolat fondu. Verser le jus de citron et mélanger le tout.
Monter les 300g de crème restante en chantilly avec le chantibio et incorporer délicatement à la ganache.

Monter l’entremet

Verser la mousse sur le croustillant jusqu’à mi hauteur et faire prendre 10 minutes au congélateur. Pendant ce temps sortir la gelée du congélateur et la retailler à l’aide d’un cercle de 18cm. Déposer la gelée sur la mousse et recouvrir du restant de mousse jusqu’à hauteur du cercle. Placer au congélateur.

Le jour J, réaliser le glaçage miroir

Faire réhydrater la gélatine dans un grand volume d’eau froide.
Mélanger l’eau , le sucre, le glucose et porter à 103°C.
Verser sur la crème et la gélatine.
Et de nouveau verser sur le chocolat et bien mélanger pour le faire fondre. Ajouter le colorant alimentaire et lisser la préparation au mixeur plongeant en essayant de ne pas incorporer des bulles d’air. Laisser descendre la température et utiliser entre 30 et 35°.

Sortir le gâteau congelé et le placer sur une grille ou un cercle et couler rapidement dessus le glaçage.Le glaçage ne doit surtout pas être trop épais. Décorer à votre convenance et placer au minimum 4h au réfrigérateur avant de servir.

Suggestion de présentation (j’ai raté mon nappage… celui-ci est plus joli^^):

1

 

Publicités

Purée de courge musquée

Préparée hier soir et adaptée d’une recette de http://www.soscuisine.com/, c’est simple, efficace et un plaisir pour les papilles!!!!

Ingrédients:

  • 1 kg courge musquée ou butternut,
  • 2 c.à soupe margarine St Hubert bio non salée (28g)
  • noix muscade
  • gingembre frais, râpé (26 g)
  • sel, poivre

 

Préparation
  1. Préchauffer le four à 175°C/350°F.
  2. Couper la courge en deux sur la tranche. Placer les 2 morceaux sur une plaque, côté coupé vers le bas, et cuire environ 1 heure, jusqu’à ce que la courge se défasse à la fourchette. Bien égoutter.
  3. Laisser tiédir et réduire en purée . Ajouter la margarine, la noix de muscade et le gingembre râpé. Saler et poivrer au goût.
  4. Réchauffer et servir chaud (j’ai servi avec des petites tranches de jambon de pays ou fumé).

122

Pas le temps de prendre votre petit-déjeuner ?

http://www.neo-nutrition.net/pas-le-temps-de-prendre-votre-petit-dejeuner/

Il est 8 heures, votre réveil n’a pas sonné.

Vous allez être en retard. Pour gagner du temps, vous décidez de sauter le petit-déjeuner.

Vous prenez juste un café en vitesse.

Dans l’empressement, on oublie que la journée va être longue… et qu’on aura besoin de toutes nos capacités mentales.

Passé 10 h, votre ventre commence à gargouiller. Vous rêvez d’un croissant au beurre. Vous avez le cerveau embrumé. Impossible de vous concentrer.

Midi sonne enfin. Vous vous ruez vers la cantine du bureau. Sans hésiter, vous prenez le combo surimi mayonnaise, cordon bleu frites, éclair au chocolat. Et vous dévorez tout ça en un clin d’œil.

Le repas terminé, vous vous sentez lourd. À peine retourné à votre bureau, vous commencez déjà à somnoler. Vos paupières se ferment dès que vous commencez à lire. Votre esprit erre lorsqu’un collègue vous parle. Vous êtes trop fatigué pour entreprendre la moindre tâche productive.

La journée est fichue.

Il existe une solution

Pour les jours où vous êtes pressé, il existe un petit-déjeuner express qui vous rassasiera jusqu’à midi (certains se sentent rassasiés jusqu’à 16 h).

Ce petit-déjeuner s’adapte à vos goûts et à vos besoins.

Autre avantage :

Ce petit-déjeuner turbo apporte à votre cerveau de quoi fonctionner au maximum de ses capacités. Vos pensées seront claires. Les solutions à vos problèmes s’imposeront comme des évidences. Vous serez productif tout au long de la journée.

Bonus :

Ce petit-déjeuner express facilitera la perte de poids.

Deux traditions ancestrales

Ce petit-déjeuner express s’inspire de deux traditions ancestrales qui nous viennent du Tibet et du Vietnam. Il s’agit de boissons très riches pour permettre de vous caler en quelques gorgées.

La première tradition nous vient du Tibet : c’est le thé au beurre.

Cette boisson donne aux Tibétains de la force pour affronter le climat hostile des hauts plateaux de l’Himalaya.

D’abord, ils font bouillir du thé noir dans de l’eau légèrement salée pendant une demi-journée [1]. Ils versent le thé dans une jarre en bois et ajoutent une bonne quantité de beurre de yak. À cette étape, le beurre flotte à la surface, sans se mélanger au thé. Ensuite, ils referment la jarre pour la secouer vigoureusement. Cela permet de créer une émulsion entre la graisse (du beurre) et l’eau (du thé).

Les Tibétains en consomment tout au long de la journée. Pour moi qui ne vis pas dans un environnement hostile, une tasse me suffit largement !

Les Tibétains ont une vieille maxime :

« Pas de bon thé au beurre, pas de bon travail [2]. »

Au-delà de l’effet stimulant du thé sur le cerveau, il contient aussi de bons antioxydants.

Au Tibet, le beurre de yak est réputé pour donner des forces et améliorer l’endurance lors d’une journée de dur labeur [3].

Parce qu’il est gras et salé, le thé au beurre tibétain est un breuvage particulier qui n’est pas du goût de tout le monde, surtout au petit déjeuner… Et puis il est assez éloigné du thé que nous buvons, c’est pourquoi il est plus simple de le voir comme une soupe. De plus, la recette traditionnelle n’est pas suffisamment « express » pour nos besoins.

Je vous donnerai donc des astuces pour confectionner en un rien de temps du thé au beurre nettement meilleur au goût.

La deuxième tradition nous vient du Vietnam : c’est le café à l’œuf.

Le principe est simple : les Vietnamiens battent un jaune d’œuf tout en incorporant le café chaud. Cela fait un superbe café crème.

Certains ajoutent du sucre. Cela me paraît superflu.

Bien entendu, le café à l’œuf est très nourrissant et donne une impression de satiété. La caféine est un bon stimulant pour le cerveau.

L’œuf est un des aliments les plus complets qui soient. Il est riche en :

  • Protéines
  • Bonnes graisses (si les poules ont été bien nourries)
  • Vitamines (A, B2, B5, B6, B9, B12, D, E, K)
  • Lutéine et zéaxanthine, 2 antioxydants pour les yeux
  • Choline, un nutriment mal connu mais qui joue un rôle biologique fondamental [4].

En somme, l’œuf est un bijou de la nature.

Pour ceux qui préfèrent le cappuccino, il suffit de continuer à battre. À tous les coups, vous obtiendrez une mousse de consistance parfaite… C’est nettement plus simple à obtenir qu’avec du lait. L’œuf est un excellent émulsifiant, bien connu des chefs cuisiniers.

Une multitude de possibilités pour satisfaire tous les goûts

Depuis quelques années, de nombreux nutritionnistes se passionnent pour le thé au beurre tibétain et le café à l’œuf vietnamien. C’est ainsi qu’est apparue l’idée de les consommer comme petit-déjeuner express.

Ces boissons substantielles sont revisitées en permanence pour s’ajuster aux goûts de chacun [5].

Les start-ups de Californie ont immédiatement été conquises par cette nouvelle tendance [6]. Les vedettes du grand écran s’y sont mises également. À Los Angeles, vous pouvez désormais entrer dans un café et commander un thé au beurre.

Tous apprécient de pouvoir économiser du temps le matin et faire fonctionner leur cerveau au maximum de ses capacités.

Au cours de mes recherches et de mes expérimentations sur le petit-déjeuner express, j’ai fait plusieurs découvertes qui vous serviront :

Conseil numéro 1 : Le beurre n’est pas la meilleure source de graisses

Il est toujours préférable de choisir du beurre de lait cru. Malheureusement, c’est très difficile à trouver. Et c’est encore mieux s’il vient de vaches de pâturages, ce qui est impossible durant l’hiver et les mois froids. On reconnaît ce beurre-là à sa couleur jaune intense.

De plus, il faut reconnaître que nous consommons déjà des quantités non négligeables de produits laitiers en temps normal (fromages, yaourts, lait, beurre, crème). Les produits laitiers sont à l’origine de nombreux cas d’intolérance et on les soupçonne de provoquer le cancer.

C’est pourquoi je recommande de remplacer le beurre par de l’huile vierge de coco biologique.

Pourquoi ? Je laisse la parole à Jean-Marc Dupuis pour vous répondre :

L’huile de noix de coco contient zéro protéines, zéro glucides, zéro minéraux et presque zéro vitamines. C’est de la graisse pure avec un peu de vitamine E.

Une cuillère à soupe de 13,6 grammes contient 117 kilocalories (une femme a besoin d’environ 1800 kilocalories par jour).

La graisse de noix de coco est presque uniquement composée d’acides gras saturés. Mais à la différence des graisses animales, très riches en acides gras saturés également, elle contient une quantité inhabituelle d’acides gras à chaîne moyenne, ou triglycérides à chaîne moyenne (TCM).

Lorsque vous mangez des TCM, ils vont droit dans votre foie et sont métabolisés pour produire de l’énergie, ou sont transformés en cétones qui peuvent avoir un effet thérapeutique sur le cerveau (épilepsie et maladie d’Alzheimer).

Récemment, une étude réalisée sur des cellules de souris et publiée dans leJournal of Alzheimer a prouvé que le traitement à l’huile de noix de coco protège les neurones du cortex cérébral en laboratoire [7].

Dans une étude réalisée en 2006, la consommation de triglycérides à chaîne moyenne a conduit à des améliorations immédiates des fonctions cérébrales chez les patients souffrant de formes modérées de la maladie d’Alzheimer [8].

L’huile de noix de coco est constituée à 50 % d’acide laurique, qui peut tuer les microbes pathogènes (sources de maladie) comme les bactéries, les virus et les levures [9], par exemple le staphylocoque doré et le candida albicans.

Votre corps a beaucoup de mal à stocker les TCM dans vos réserves de gras (cuisses, fesses, ventre, bras, poitrine).

Vous pouvez même maigrir en remplaçant le beurre ou les autres graisses saturées par de l’huile de noix de coco. Une étude a conclu que 15 à 30 grammes de TCM par jour augmentent la consommation d’énergie de 5 %, ce qui représente 120 kilocalories par jour [10].

Enfin, de nouvelles études de très grande ampleur ont montré qu’il n’y a pas de lien entre la consommation de graisses saturées et le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral [11] [12].

L’huile de coco est un ingrédient idéal du petit-déjeuner express car elle vous apporte la satiété tout en assurant que votre cerveau a l’énergie nécessaire pour fonctionner.

De plus, elle donne un goût de noix de coco très agréable à votre petit-déjeuner express.

Ceux qui n’aiment pas le goût de l’huile de coco seront tentés de la remplacer par des dérivés sans odeur : les huiles de triglycérides à chaîne moyenne (TCM). Malheureusement, la qualité de ces produits manufacturés est assez inégale. Assurez-vous que votre huile contienne au moins 50 % d’acide laurique.

Malgré tout, l’huile de coco vierge reste le produit le plus naturel et le plus complet.

Conseil numéro 2 : Ne mettez pas de sel dans votre thé

Les Tibétains mettent une quantité folle de sel dans leur thé au beurre pour lui donner du goût. Mais il faut comprendre que leur palais n’est pas entraîné comme le nôtre – tout comme celui des Indiens qui mangent très épicé.

Inutile de vous infliger cette torture.

Pour obtenir une saveur acceptable pour un petit-déjeuner, ne salez pas votre thé. Si vous connaissez déjà le « tchaï », le thé au lait des Indiens… vous verrez que le thé à l’huile de coco (ou au beurre) n’a pas un goût si différent.

Conseil numéro 3 : Gagnez du temps avec les équipements modernes

Pour vraiment préparer votre petit-déjeuner en vitesse, l’idéal est d’utiliser un robot plutôt qu’un fouet.

Un mixeur-blender vous permettra d’émulsifier votre boisson en quelques secondes. Refermez bien le couvercle. Le résultat sera homogène avec une petite couche de crème sur le dessus.

Dans le même genre, les petites machines à faire de la mousse pour cappuccino peuvent faire l’affaire. L’émulsion ne sera pas parfaite, mais c’est rapide et pratique. Certaines chauffent votre mélange en même temps.

Un mixeur à pied vous donnera aussi un excellent résultat. N’essayez pas de mixer directement dans votre tasse. Utilisez un récipient étroit et profond pour vous protéger des éclaboussures brûlantes.

Conseil numéro 4 : Essayez de moduler thé et café, huile de coco et œuf…

J’ai l’habitude de mettre une petite noix de beurre ou d’huile de coco pour une tasse de thé/café. Une tasse suffit amplement.

Pour votre petit-déjeuner express, il n’y a pas de règles fixes. Les combinaisons sont nombreuses, selon vos goûts et vos besoins :

  • Thé noir + huile de coco
  • Thé vert + huile de coco (on perd vite le goût du thé vert qui est moins fort que le thé noir)
  • Café + huile de coco (une fois mixé, vous apprécierez la petite mousse crémeuse à la surface, caractéristique d’un bon expresso).
  • Café + beurre (pour ceux qui avaient l’habitude tremper leur pain beurré dans le café)
  • Café + beurre + huile de coco (on appelle ça un « bulletproof coffee », littéralement un « café pare-balles »)
  • Café + huile de coco + jaune d’œuf (pour gagner en consistance et en nutriments)
  • Café + huile de coco + œuf entier (pour un petit-déjeuner ultra consistant, idéal avant une séance d’exercice physique)
  • Thé noir + œuf (goût curieux)
  • Etc.

Si les goûts ne vous reviennent vraiment pas, essayez d’ajouter un petit peu de miel ou de sucre.

À présent, vous connaissez le petit-déjeuner express pour vous dépanner en cas d’urgence.

Maintenant, c’est à vous de jouer. Il ne vous reste plus qu’à définir le petit-déjeuner express qui convient à vos goûts et à vos besoins énergétiques.

Ainsi, même en retard le matin, vous serez plus détendu.

Bien à vous,

Eric Müller

PS : Moi même, je prends un café à l’huile de coco. Si le dîner de la veille était vraiment léger, j’ajoute éventuellement un œuf.

Le café et l’huile de coco pris à jeun encouragent le corps à brûler des graisses pour avoir de l’énergie. Les triglycérides à chaîne moyenne de la noix de coco sont immédiatement mis à disposition du cerveau pour fonctionner. Cette super-boisson pourrait combattre l’arrivée d’Alzheimer et le déclin cognitif plus largement.

 

Tartelettes au chocolat et aux chips

Voilàààà ^^! Trop bon le croustillant, et surprenant avec cet ingrédient mystère!!!

 

INGRÉDIENTS

pour la croûte :

  • 300 g de chocolat au lait (j’ai pris du chocolat sans lactose Allergo)
  • 3 cuillère(s) à soupe (45 g) de margarine végétale ou huile de coco
  • 40 ml de lait végétal (noisette ou amande)
  • 1 cuillère à table (15 ml) de sirop d’érable (ou miel)
  • 250 g de chips nature salées

pour la mousse au chocolat :

  • 150 g de chocolat noir
  • 400 ml de crème végétale, séparés (200 ml x 2)
  • 1 cuillère à table (15 ml) de miel
  • 2 jaunes d’œufs
  • 3 cuillère(s) à soupe (45 g) de margarine végétale ou huile de coco
  • 1 sachet de « Chantibio »

 

PRÉPARATION

  • Etape 1.Percer le sac de chips à l’aide de la pointe d’un couteau.
  • Etape 2.Malaxez-le entre vos mains afin d’émietter les chips très fines.
  • Etape 3.Tapisser le fond de 8-10 moules à tartelettes de papier parchemin ou cercles ou emporte-pièces avec une fine couche, et ne pas oublier les cotés .
  • Etape 4.Croûte :Fondre le chocolat au lait au bain–marie avec la margarine, le lait et le sirop d’érable.
  • Etape 5.Lisser à la spatule.
  • Etape 6.Ajouter les chips émiettées.
  • Etape 7.Mélanger délicatement afin de les enrober de pâte au chocolat.
  • Etape 8.Pressez la pâte au fond des moules à l’aide d’une cuillère à soupe puis placer au réfrigérateur 15 minutes.
  • Etape 9.La mousse au chocolat :Fondre le chocolat avec 200 ml de crème et le sirop d’érable au bain-marie. Mélanger et lisser à la spatule.
  • Etape 10.Hors du feu, ajouter les jaunes d’œufs et la margarine et bien mélanger. Laisser tiédir.
  • Etape 11.Fouetter le reste de la crème avec le sachet de « Chantibio » en chantilly et l’incorporer au chocolat en pliant.
  • Etape 12.Verser sur les croûtes puis réfrigérer au moins 3 heures.